Voisins bruyants, rue agitée : comment gérer au mieux ?

Nombreux sont les Français qui se plaignent de la nuisance sonore que produisent leurs voisins au quotidien. Ces bruits peuvent être des cris d’enfant, des aboiements, des coups de marteau ou des musiques trop fortes, qui à la longue, deviennent irritant et insupportable. Avant de faire un recours en justice, il serait plus avisé d’en parler avec les troubles calmes ou de leur envoyer une lettre recommandée pour faire cesser les tapages.

Entamez des travaux d’isolation sonore

Afin de réduire l’intensité des nuisances sonores que produisent vos voisins, vous pouvez entreprendre des travaux d’isolation. S’ils se trouvent au-dessus ou en dessous de votre appartement, vous pouvez poser de faux plafonds ou des moquettes de parquet. Vous pouvez également isoler vos murs afin de bloquer toutes les transmissions sonores qui proviennent de l’extérieure y compris les bruits de rue. Le remplacement des fenêtres peut aussi être envisageable ou simplement améliorer leurs étanchéités. Pour gérer des voisins bruyants, la solution la plus simple est de leur parler à vive voix sur les gênes qu’ils provoquent. Certes, cette solution n’est envisageable que si vos voisins bruyants sont réceptifs aux critiques et à la discussion.

Réglez le litige à l’amiable ou avec une lettre recommandée

Discuter à vive voix avec vos voisins est sans doute la meilleure solution pour qu’ils arrêtent de produire du bruit au quotidien. Mais cette issue n’est possible que sous plusieurs conditions. Il est compréhensible qu’aborder une discussion avec des personnes avec qui vous n’avez jamais parlé avant reste très compliqué. N’ayez pas peur, vous n’avez rien à perdre si cela échoue, au moins vous avez essayé. Dans le cas où vous n’avez pas envie qu’ils sachent que c’est vous qui vous plaignez de leurs bruits insupportables, vous pouvez aussi opter pour l’envoi d’une lettre recommandée. Cette dernière procédure est très efficace pour gérer des voisins bruyants. Si elle ne marche pas, elle sera prise comme un avertissement pour la suite du litige. Vous entamerez ainsi une poursuite judiciaire.

Faites appel à la justice, portez plainte

Les bruits excessifs du voisinage et bruit de rue sont loin d’être une fatalité. La mairie reçoit des plaintes sur ce sujet chaque jour. Effectivement, des interventions judiciaires peuvent mettre fin à ces insupportables et interminables nuisances sonores. Lorsque la méditation par l’intermédiaire d’un syndic ou les démarches à l’amiable ne marche pas, les victimes sont obligées de porter plainte. Afin de gérer des voisins bruyants, des codes pénaux s’appliquent sur ce sujet notamment sur les bruits audibles depuis la voie publique et depuis un logement à un autre. Vous avez donc tout à fait le droit de faire constater l’infraction. Cette lutte est habituellement placée sous la responsabilité du maire.

Après le Coronavirus : les enjeux d’une mobilité parisienne bien sécurisée
Mode de transport écolo : comment se déplacer de manière éco-responsable à Paris ?